Les bentô photographiés se font rares mais reviennent peu à peu. Eh oui, il faut se sortir de la torpeur de l'hiver pas tout à fait parti. Ces trois bentô vous montreront qu'avec des restes, un peu de surgelé ou de conserve, il est facile et assez rapide de se constituer un petit repas nomade qui change chaque midi.

bento-suedois

Pour lundi, des restes de singe corned-beef et de pommes de terre se transforment en salade avec un bout d'oignon rouge et quelques feuilles vertes. En dessert, des demi-tranches de cake maison sur un lit d'orange en demi-rondelles.

bento2

Mardi, c'est un reste de riz parsemé de graines de sésame doré et de tomates cerises. Un reste de poisson cuit au four l'accompagne avec quelques feuilles de roquette prélevées sur la salade de la veille. Une petite boîte de maïs enrichit le tout.

bento3

Jeudi, des pâtes en formes de grains de riz, choisies pour leur petite taille (on en met plus dans le bentô) et leur cuisson rapide. Par dessus, une pincée de cumin tandis que des graines de cumin parsèment les fleurettes de brocoli surgelé. Et on y glisse des lanières de jambon sec enroulées.

En dessert, un vulgaire yaourt blanc avec des framboises surgelées (c'est plus fruité et moins sucraillé qu'un yaourt à la framboise du commerce !). En décoration, la dernière tranche d'un pain d'épices, découpées en papillons.

Vous voyez, se préparer un bentô, c'est juste un état d'esprit, une organisation ludique pour mettre de côté des petits éléments à réunir selon l'inspiration. Bons repas nomades à vous !

   Ciorane