Hier, il pleuvait à verse sur le Nord (mais pas que...). Un temps à cuisiner un bon petit plat chaud comme un tajine de boulettes d'agneau.

Pour qu'il soit en adéquation avec la météo humide, je lui ai donné toutes les saveurs ch'ti : de la chicorée et des speculoos, de la sauge qui pousse si bien dans la terre lourde d'ici, les pruneaux qui accompagnent le classique lapin à la flamande et, bien entendu, les indispensables patates !

Ma recette est bien éloignée du traditionnel tajine de boulettes de kefta marocain (2433 km à vue de nez entre Lille et Rabat) mais elle vaut bien le détour. La chicorée et la sauge légèrement amères contrebalancent le sucré des pruneaux et des speculoos, la sauce a une appétissante couleur brune, les pommes de terre y deviennent particulièrement tendres, presque onctueuses et parfumées à souhait.

C'est vraiment chouette, la pluie, car rien de tel pour éveiller l'imagination et inspirer des recettes tellement savoureuses !

tajine-agneau-pomme-de-terre

Pour préparer ce tajine de boulettes d'agneau à ma façon, il faut commencer par aller cueillir, sous la pluie, quelques tiges de sauge dans le jardin (eh oui, s'il ne pleut pas, ce ne sera pas un tajine ch'ti). Une variété de sauge à petites feuilles est plus indiquée car les feuilles seront plus tendres.

Pour les boulettes, soit vous les préparez vous-même avec de l'épaule d'agneau hachée juste épicée d'une pincée de muscade, soit vous les achetez toutes faites, selon votre degré de courage.

A feu bien chaud, faites dorer les boulettes d'agneau de tous côtés. Ajoutez ensuite des oignons hachés que vous laissez revenir quelques instants. Mouillez alors à hauteur de bouillon chaud plus une lampée de chicorée liquide.

Ajoutez quelques gousses d'ail écrasées, si possible de l'ail d'Arleux,100% ch'ti, les feuilles de sauge ciselées (il en faut une bonne quantité pour apporter un goût typé à ce tajine), une poignée de pruneaux.

Plongez dans le jus, les pommes de terre, coupées en petits quartiers pour une cuisson plus rapide. Et si vous prenez des pommes de terre primeur, pas besoin de les éplucher.

Saupoudrez de speculoos émiettés, couvrez et laissez mijoter une vingtaine de minutes, le temps que les pommes de terre s'attendrissent.

Pour un plat vraiment ch'ti, servez absolument dans un tajine acheté à quat'sous dans la Braderie de Lille. Et par dessus, pas de coriandre à la marocaine mais du persil plat ciselé pour respecter le goût de la sauge.

tajine-boulettes-agneau-pomme-de-terre

A propos de la Braderie de Lille, j'ai un peu les jetons d'y aller cette année, je vous l'avoue. Quand je vois les manifestations de pas grand chose qui sont annulées ces temps-ci en France... Parce que la Braderie de Lille a une toute autre envergure : plus de 2 millions de visiteurs habituellement, 10 000 exposants, tout cela sur quelque 100 km d'étals, 33h d'affilée.

Bien sûr, le dispositif de sécurité sera encore plus renforcé. Les hélicoptères patrouilleront dans le ciel lillois, les tireurs d'élite seront aux aguets sur les toits comme l'année dernière (oui, les menaces terroristes ne datent pas de la dernière pluie) mais bon, il y aura des gros camions dans tout Lille, des milliers de sacs à dos dans les rues et le métro sera bondé durant le week-end entier.

Alors, faut-il renoncer à la Braderie de Lille dans un mois ? Ou retrouver les petites mirabelles lorraines de la rue de Cambrai ? Quel dilemme !

EDIT du 5 août - Pas de question à se poser, ça vient d'être décidé, la Braderie de Lille est annulée cette année. Eh ben, quelle affaire...

             Ciorane