Petit lapin
A du chagrin
Car on le man-
Ge'au vadouvan

Ventre affamé n'a pas d'oreille. Alors, je restai sourde aux cris d'effroi du lapinou et je l'ai passé à la casserole pour me régaler de ce savoureux plat parfumé :

lapin-vadouvan

Le Vadouvan est un des bienfaits collatéraux de la colonisation française : graines de moutarde, cumin, poivre noir, fenugrec, curcuma asiatiques rencontrant oignon, échalote et ail d'ici, le tout rôti à l'huile. Particulier, subtil et doux de goût, parfait avec une viande pas trop forte comme celle du lapin.

Pour 2 personnes :

2 à 4 morceaux de lapin, selon grosseur - 1 cs de Vadouvan - 1 oignon - 10 cl de lait de coco - 1 verre de vin blanc

Faites revenir à sec le vadouvan pour en exhaler les arômes. Réservez.

Faites dorer les morceaux de lapin avec l'oignon haché dans un peu de matière grasse. Arrosez du lait de coco et du vin blanc. Rajoutez le vadouvan.

Laissez mijoter à couvert une demi-heure.

Perso, j'ai enrichi ce lapin franco-asiatique d'un mélange de champignons de Paris (blancs et rosés) et de pleurotes. Poêlés à part, je les ai ajoutés au lapin avant de laisser communier le tout une dizaine de minutes.

Parsemez de quelques pluches de coriandre avant de servir avec pommes de terre ou riz, suivant l'influence du moment.

           Ciorane