Si vous êtes une habituée du blog, vous n'allez pas en croire vos yeux : je vous présente un livre de cuisine tout neuf ! Enfin, il était neuf quand on me l'a donné, fin 2013, parce qu'on sollicitait mon avis de blogueuse culinaire à son sujet. Hélas, la procrastination est une maladie qui fait vite vieillir les objets.

Le bouquin est sympa et les critiques de ce type d'ouvrages sont assez succinctes sur le Net, alors j'ai eu envie de partager avec vous cette découverte. Même s'il m'a fallu près de trois ans pour terminer ce billet...

Recettes Capitales
75 recettes mythiques de toute l'Europe
Clémentine Donnaint

recettes_capitales

 Pour voyager dans son assiette, pas besoin de partir à l'autre bout du monde car chez nos voisins européens, c'est déjà de la cuisine étrangère.

Ce livre joliment illustré offre au lecteur un périple gastronomique au coeur de la diversité culturelle de l'Europe, un tour du Vieux Continent via 25 capitales et 25 menus (entrée, plat, dessert). Voilà qui permet une multitude de découvertes gustatives, entre l'Erwtensoep à Amsterdam, le Vepro knedlo zelo à Prague et les Kolokoti à Nicosie, enrichies de détails et d'anecdotes sur les habitudes culinaires des habitants qui rendent cet ouvrage d'autant plus vivant et instructif.

Chaque ville visitée est illustrée par un dessin ...

021

... qui cache une photo en double page :

022

Tout à fait au hasard, bien sûr, le menu parisien comporte, du dessert à l'entrée, des macarons au coquelicot, un veau Marengo (que je pensais italien mais non, grâce à ce livre, je sais maintenant qu'il s'agit d'une recette inventée par le cuisinier de Bonaparte) et cette soupe à l'oignon :

034

Bon, franchement, il faudra un jour que je publie la soupe à l'oignon joliment nacrée que je tiens de ma mère et qui ne ressemble pas du tout à cette assiette d'eau de vaisselle crasseuse où surnagent des vermisseaux, beurk ! Comme quoi, la soupe à l'oignon française peut prendre diverses couleurs.

Pour rester dans le domaine de la teinte des plats, le gâteau à la Guiness me semblait bien pâlot dans le livre, connaissant le noir d'ébène de cette bière. D'ailleurs, voilà ce que donne cette recette dans la réalité vraie, sans retouches photographiques :

livre-gateau-guiness

 Si vous lisiez déjà La Cuisine de Quat'sous (et avez de la mémoire...), vous aurez reconnu le Gâteau à la Guiness dont j'avais trouvé mention sur le site Marmiton. Exactement la même recette ! Précision : celle de Marmiton, même si elle n'est pas datée, comporte un commentaire de 2009 et ce livre date de 2013.

Le gros avantage de ce bouquin de cuisine est que les recettes ont été choisies pour rester abordables, sans difficultés techniques notables et surtout, sans ingrédients exotiques impossibles à trouver.

Il me semble tout de même que certains plats ont été simplifiés pour nous faciliter la tâche et s'accorder aux goûts contemporains, s'éloignant un peu de l'authenticité. 

Un exemple avec le Bigos polonais présenté ainsi :

035

J'ai préparé jadis du bigos, j'en ai vu en conserve, le résultat était plus "bouillie" avec une cuisson bien plus longue :

Mon Bigos

Source: Externe

Pour les recettes de Bruxelles que voici et que je trouvais un peu louches vues des Hauts de France....

029 025 027

... j'ai demandé l'avis d'une petite voix belge qui m'a soufflé ces remarques :

"Les croquettes de crevette, la forme ne me choque pas, j'en ai dejà vu des carrées ou des cylindriques. Sur la photo, elles ont un air "artisanal" sympa.
L'important c'est le contenu, je suppose que c'est une base de béchamel épaisse comme les autres croquettes.

La photo du stoemp m'a choquée, j'ai l'impression qu'il ne contient pas de pomme de terre ? Oui, le stoemp est une purée grossière, puisqu'on touille en cours de cuisson, on défait les légumes.
Un stoemp, c'est 1/2 pommes de terre, 1/2 légumes d'hiver, servi avec une viande pas chère : saucisse, boudin de sang, spiringue...
en gros: on rissole oignon, on ajoute pdt et légumes en morceaux, on fait cuire en ajoutant très peu d'eau, et on le tient à l'oeil pour qu'il n'attache pas. C'est mon plat d'hiver préféré.

A la réflexion , il y a 2 recettes de stoemp:
- celui qu'on fait à la maison/ à la cantine, quand on a la flemme de la vaisselle, et on pousse tout dans la même casserole.
- celui qu'on sert au resto, où il faut manger avec les yeux en plus de manger avec le ventre.
Pour celui là, oui, on cuit les pommes de terre à part, puis on écrase grossièrement le tout ensemble avant de servir, avec la belle tranche de lard par dessus.
Mais un stoemp, c'est moitié pommes de terre, moitié le reste, je reste intransigeante sur ce point.

Quant aux gaufres de Bruxelles, je n'ai pas le moule pour ça. La gaufre de Bruxelles est une gaufre géante, légère, croustillante, avec de grands trous qu'on remplit de crème fraîche. Quand j'étais petite, j'aimais bien.
Elles sont plus hautes normalement, c'est pour ça que je pense qu'elles se sont un peu ramollies au contact de l'une l'autre. Une gaufre de Bruxelles fait 3cm de hauteur.
Ce que je trouve dommage sur la photo, c'est que les gaufres sont empilées. Je crains que l'humidite de l'une ne ramollisse le croustillant de sa voisine du dessus (ou du dessous)."

Enfin, je critique, je critique mais il ne faut pas bouder son plaisir et, même s'il déforme quelques recettes, ce livre de cuisine européenne est original, vraiment bien construit, sympathique à feuilleter tout en donnant bien des idées afin de varier nos menus et, surtout, découvrir notre Europe.

Évidemment, comme j'ai bien trop tardé à vous en parler, vous aurez du mal à trouver cet ouvrage en librairie. Mais que cela ne vous empêche pas de cuisiner européen. En effet, La Cuisine de Quat'sous vous propose bien des recettes made in Europe (et encore, j'ai dû en oublier...) :

BELGIQUE

 - Kippen Stoverij
 - Mojito belge
 - Pagnon Borain
 - Les Couilles Suisses (qui sont bien belges comme leur nom ne l'indique pas)
 - Pistolets
 - Toetjespap
 - Waterzoï de gambas à la bière
 - Vaution de Verviers

SUISSE

 - Le riz Casimir  
 - Brotchüechli
 - Bärner Chueche

ANGLETERRE

 - Le Shepherd's pie
 - Digestive biscuits
 - Eccle Cakes
 - Haricots verts à la menthe
 - Sauce aux canneberges 
 - Kedgeree 

ECOSSE

 - Côtelettes d'agneau Dundee
 - Hotch Potch
 - Poulet Balmoral
 - Tarte de la Reine Mary
 - Sponge Cake à l'orange et au Drambuie
 - Gâteau écossais au miel et au whisky
 - Chou-fleur au cheddar et whisky
 - Velouté de chou-fleur au cheddar
 - Soupe de haggis
 - La Cock a Leekie soupe  - Cullen Skink
 - Cheese Pudding

IRLANDE

 - Gâteau à la Guiness
 - Pain Irlandais

ALLEMAGNE

 - Pfirsich Rosmarin Focaccia mit Roquefort 
 - Schwarzer Magister

POLOGNE

 - Le Bigos à la tomate
 - Le Bigos aux fruits
 - Soupe à la moutarde

ESPAGNE

 - Soupe Montanese

ITALIE

 - Camilles
 - Focaccia tomates cerises mozzarella
 - Risotto au vinaigre balsamique
 - Risotto alla puttanesca
 - Spaghetti alla puttanesca
 - Penne all’arrabbiata
 - La soupe de réparation
 - Pommes de terre napolitaines
 - Rizzo

SUEDE

 - Buffet de Noël

Et puis, c'est l'occasion d'écouter, ou de réécouter, l'hymne européen quelque peu décalé, voire beaucoup, offert dans les années 80 par Arno, un chanteur belge furieusement iconoclaste :

 Oui, "c'est vachement bien, nous sommes quand même tous des Européens" ! En cuisine et ailleurs...

          Ciorane