Ma connexion internet a eu trop chaud, zou, elle est tombée dans le coma numérique. Quand se réveillera-t-elle ???? Je profite donc de la fête des mères et, donc, de la venue de mon fils pour publier, via son smartphone, une recette d’asperges vertes qui commence à dater.

Eh oui, je vis encore, par choix, au 20ème siècle, sans téléphone portable, sans voiture, sans carte bleue mais j’achète du thé matcha pour parfumer mes asperges vertes.

 asperges-vertes-roties-matcha

Afin de préserver la saveur subtile du thé matcha, je vous conseille de préparer cette recette avec une huile neutre, tournesol par exemple, et un vinaigre pas trop typé, comme le vinaigre de cidre ou de vin blanc.

500 g d’asperges vertes – 2 à 3 cs d’huile – 3 cs de vinaigre – 1 échalote – 1 cc de thé matcha en poudre – poivre de Sichuan

Préparez les asperges vertes à votre mode. Perso, je casse juste le bas des tiges à la main, ce qui suffit à enlever la partie fibreuse de l’asperge. Surtout, gardez ces morceaux pour la recette de restes qui suit !

Lavez et séchez les asperges (ce n’est pas grave si elles restent humides). Sur la lèchefrite du four protégée d’un papier cuisson, disposez sur une seule couche les asperges vertes salées et huilées.

Enfournez à 180°C pour 15 mn de cuisson.

Pendant ce temps, préparez la sauce nippone : délayez le thé matcha avec le vinaigre puis ajoutez l’échalote finement hachée.

Quand les asperges vertes sont cuites, enduisez-les de suite avec cette sauce au thé matcha. La chaleur des asperges permet de cuire un peu l’échalote et une partie du vinaigre s’évapore. Saupoudrez de poivre de Sichuan moulu et servez tièdes.

La saveur végétale du thé matcha est quelque peu atténuée par l’acidité du vinaigre et le piquant de l’échalote. Cette sauce nipponisante s’accorde alors bien avec l’asperge verte tout en la réveillant.

Comme j’ignore quand je pourrai vous proposer d’autres billets, je rajoute de suite une recette de restes d’asperges vertes avant que ces mignonnes ne disparaissent totalement des étals.

Risotto de restes d'asperges vertes

risotto-asperges-vertes

D’une part, j’utilise un reste d’asperges vertes rôties (au thé matcha ou autre).

D’autre part, j’utilise les bouts de tiges trop durs des asperges afin de préparer le bouillon qui servira à cuire le riz. Je les fais donc bouillir 15 mn dans une casserole d’eau, soit salée, soit aromatisée d’un bouillon-cube de volaille.

Pour la quantité d’eau nécessaire, voyez avec votre recette de risotto habituelle. Perso, je dose à vue d’œil (quitte à rajouter de l’eau pure en fin de cuisson du risotto…).

Passez le bouillon au chinois en écrasant les morceaux de tiges d’asperges vertes pour en garder au maximum le goût. Gardez au chaud.

Quant au risotto lui-même, procédez classiquement avec un oignon revenu dans de l’huile d’olive, le riz qui s’y nacre puis se gorge d’un verre de vin blanc (si vous en avez sous la main) et du bouillon d’asperges.

Quand le risotto est presque prêt, il ne reste plus qu’à ajouter le reste des asperges vertes tronçonnées. Plus quelques lichettes de jambon séché oublié au fond du frigo.

A bientôt, peut-être, si les dieux de l’internet le permettent !

  Ciorane