Sur l'air des Bonbons de Jacques Brel :

Il m'a apporté des sardines
Parce que les fleurs, c'est périssable
Pas bec sucré est sa gourmandine
Et ces sardines sont si présentables
Elles sont belles comme des ondines

belles-sardines

Parti pour une semaine de boulot à Saint-Brevin-les-Pins (si, si, ça existe !), dans la banlieue de Saint-Nazaire, il m'a donc rapporté en souvenir ces magnifiques boîtes de sardines, de véritable oeuvres d'art.

Et attention, le contenu vaut le contenant ! À l'intérieur, de belles sardines fraîches se prélassent dans un bain d'huile d'olive vierge extra. Des sardines millésimées, s'il vous plaît, 2015 et 2016.

Comme toutes les sardines à l'huile, elles se bonifient avec le temps, en retournant les boîtes tous les six mois. Mademoiselle Perle, sur l'emballage, nous conseille d'ailleurs d'attendre 10 ans avant de les ouvrir.

10 ans d'attente pour des sardines encore meilleures ? Mais c'est intenable ! Un cadeau gourmand à ne déguster le 2 septembre 2025, une éternité...

Afin de me consoler, je suis allée fouiller au fond du placard à conserves où j'ai déniché ces moches sardines, souvenir du temps où je n'avais pas de travail :

moches-sardines

Périmées depuis le 31/12/2015, les 10 ans sont passés, elles ont dû s'améliorer un peu depuis leur origine. Enfin, j'espère.

Eh oui, les gourmets mangent leur sardines à l'huile après, bien après leur date de péremption. Certains patientent même 20 ans, oui, 20 ans devant leur boîte. Par contre, je me doute qu'ils henniraient de douleur devant mes moches sardines.

Enfin, à la guerre comme à la guerre, disait ma mère... Avec un peu de préparation et beaucoup d'amour culinaire, mes affreuses sardines sont ainsi devenues à leur tour plus présentables :

creme-de-sardine

 De la bonne crème fraîche d'Isigny, de l'estragon du jardin, du piment d'Espelette rapporté l'année dernière des Pyrénées (j'ai de la chance : non seulement il m'offre des souvenirs emboîtés de ses balades professionnelles mais, en plus, il m'emmène dans ses bagages quand il part en vacances), voilà mes moches sardines transformées d'un coup de robot mixeur en une succulente crème de sardine à tartiner.

2 boîtes de sardines à l'huile quelconques - 2 cs de bonne crème fraîche épaisse - 1 branchette d'estragon - 1/2 citron - 1 cc de piment d'espelette.

Égouttez les sardines de leur huile. Préparez-les comme bon vous semble, avec ou sans l'arête centrale, pour leur garder, ou pas, le maximum de calcium.

Effeuillez la branche d'estragon, ciselez grossièrement les feuilles que vous placez dans le bol du robot.

Ajoutez-y les sardines, la crème fraîche, le jus du 1/2 citron, le piment d'espelette. Mixez longuement pour obtenir une crème de sardine onctueuse.

Faites rafraîchir au réfrigérateur au moins 2 h avant de déguster sur un bon pain en rêvant de jolies sardines dans leurs boîtes-bijoux.

    Ciorane

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer