Le 1er juillet, j'étais invitée chez une instit qui a enseigné jadis sur l'île de la Réunion. Et c'est elle qui m'a fait découvrir la franchouillarde saucisse de Montbéliard cuisinée en rougail. Ce plat étant originaire des tropiques, oui, on peut bien le préparer durant les étés d'ici !

Début août, j'ai donc préparé ce saucisse-rougail selon ses indications... avec beaucoup moins de gras et de piment.

rougail-saucisse

Pour 4 personnes :

4 saucisses de Montbéliard - 4 tomates - 2 gros oignons - 1 cs de curcuma - 3 gousses d'ail - 1 morceau de gingembre

Pour dégraisser un peu les saucisses, plongez-les dans une casserole d'eau froide. Portez à ébullition et laissez bouillonner 15mn en les piquant de temps en temps.

Égouttez les saucisses, coupez-les en tranches épaisses. Faites-les rissoler dans une sauteuse sans ajout de gras.

Ajoutez les oignons émincés et, lorsqu'ils sont dorés, mettez les tomates en petits morceaux.

Saupoudrez du curcuma, ajoutez l'ail et le gingembre râpé, couvrir d'eau et laissez cuire à feu plus ou moins vif une petite demi-heure pour que la sauce épaississe.

En accompagnement :

Du riz basmati et des "grains" c'est à dire des légumineuses, lentilles ou haricots.

Le Rougail Tomate, la sauce qui agrémente le rougail saucisse, simplifiée par mes soins :

Coupez très finement une tomate, un petit oignon blanc et 5 à 6 piments z'oiseaux (eh, eh, je n'en ai mis qu'un !), mélangez avec du sel. A utiliser avec modération sous peine d'éruption de volcan en bouche.

      Ciorane

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer