Cet été, j'ai profité de mon temps libre pour promener mon appareil photo dans les musées de la métropole lilloise. Et devinez sur quel type de tableaux j'ai jeté mon dévolu.  Les tableaux autour de la nourriture, bien sûr. Eh oui, la cuisine, ce n'est pas seulement des recettes mais aussi, parfois, de l'art.

Je débute cette série de Tableaux Miam par une cuisinière du 19ème siècle:

La maison de Thérèse
Louis-Émile Salomé
Musée des Beaux-Arts de Lille

la-maison-de-therese

J'ai choisi ce tableau car il dépeint une cuisine de quat'sous, quelques légumes qui seront sans doute cuits dans la marmite au dessus du feu de bois dans la cheminée. Il m'a aussi rappelé les cuisines d'antan découvertes au Musée de Plein-Air.

Et puis, le peintre, Louis-Émile Salomé est né à Lille, comme moi mais en 1833. Il est mort à Salomé, petite commune du Nord. Étrange, cet homme qui porte le même nom que la commune de son décès... Pourtant, d'après le peu que raconte Google sur lui, il s'agit vraiment de son propre nom et non d'un pseudo.

Revenons à Thérèse qui, même si elle n'a pas réellement existé, est bien le reflet des femmes qui ont oeuvré et oeuvrent encore à mille lieux des principes de l'ergonomie. Mais pourquoi diable éplucher ces légumes penchée sur le sol au lieu d'utiliser la table plus à hauteur ????

la-maison-de-therese-

 Pour cette première du Tableau Miam, il me faut remercier Mamazerty du blog Dans les malles de Mamazerty qui m'en a donné l'idée en participant toutes les semaines au tableau du samedi de Lydie sur un thème donné. Pour ma part, un seul thème m'intéresse : la bouffe. C'est pourquoi, je me suis créé cette rubrique du Tableau Miam.

D'ailleurs, Mamazerty est bien plus douée et généreuse que moi en art en partageant toutes ses émotions et ses trouvailles sur les tableaux qu'elle présente. Allez donc le vérifier chez elle !

Ensuite, je remercie mes deux enfants qui m'ont offert à la fête des mères un appareil photo digne de ce nom. Enfin, je peux photographier des tableaux dans la pénombre, parfois, des musées. Bon, ça ne donne pas toujours des clichés parfaits mais, là, je ne peux accuser le matériel.

Enfin, si j'ai pu errer dans ces musées à la recherche de tableaux miam, c'est grâce à mon chéri et son cadeau : une carte C'Art, un pass illimité pour 12 musées de la métropole lilloise.

A mercredi prochain pour un nouveau tableau miam !

     Ciorane