L'ultime Tableau Miam de 2017 représentait des oignons. Il en sera de même pour le premier Tableau Miam de 2018 :
(tiens - je ne m'en aperçois que maintenant - celui de la semaine dernière est tombé aux oubliettes, sans doute dans le
coma digestif entre Noël et Nouvel An...)

Nature morte : Oignons
1887
Eugène Carrière

nature-morte-oignons-carriereMUba de Tourcoing
Dépôt du Musée d'Orsay

Entre les reflets des lumières trop directes et le manque de recul, on discerne mal les détails du tableau. Voici un second essai, de biais, où on distingue un peu mieux le pot (casserole ?) :

nature-morte-oignons-carriere-eugene

En fait, c'est la manière de peindre d'Eugène Carrière qui donne ce sentiment de flou. S'il n'y avait le titre du tableau, pourrait-on réellement reconnaître là une botte d'oignons ???

nature-morte-oignons-carriere-detail

Avec ce tableau photographié dans un coin de salle, je découvre Eugène Carrière (1849-1906) qui n'a quasiment peint que des portraits, dans ces mêmes camaïeux de bruns.

Pourquoi s'est-il alors attaché à représenter cette botte d'oignons quelque peu fantomatique ? Avait-il le souvenir d'une savoureuse et réconfortante soupe à l'oignon ?

Plutôt qu'une peinture, je lui propose quelques idées de recettes tel ce potage à l'oignon de la Mère Jeanne déniché dans cet antique bouquin de cuisine :

Source: Externe

S'il veut du régionalisme, j'ai aussi une soupe à l'oignon à la mode ch'ti avec bière et chicorée. A moins qu'il ne désire partir en voyage avec cette version au curry vert. Et j'ai même une recette de soupe à l'oignon froide pour météo estivale.

Et vous, comment préférez-vous les oignons ? En peinture ou en bol de soupe ?

Source: Externe

Ciorane