Petit lapin, ne va pas à Paris
Tu seras mieux cuisiné ici !

Voilà ce que je chante au lapin ch'ti en copiant Henri Salvador. Bon, le lapin à la flamande des cantines lilloises de mon enfance m'écoeurait plutôt avec ses tonnes de pruneaux sucraillés. Heureusement, avec des speculoos épicés et de la bière, la sauce est bien meilleure.

Quant aux endives, elles ont perdu l'amertume du temps jadis et deviennent toutes douces braisées avec juste une pincée de vergeoise brune.

lapin-biere-speculoos

Comme nous sommes en début janvier, j'ai opté pour la bière de Noël (1 achetée = 1 gratuite !) mais celle de Pâques ou de la Trinité fera bien l'affaire. Bien entendu, je n'ai pas radiné sur les aromates et les épices pour parfumer la chair du lapin un peu fadasse.

1 lapin - 75 cl de bière - 3 oignons -1 carotte - 4 gousses d'ail - 1 branche de sauge - 1 de romarin - 3 de thym - 1 cuillère à café de carvi - 1 de gingembre - 1/2 de cannelle - 5 speculoos - 1 petit verre de genièvre (facultatif)

Si votre lapin a encore sa tête, coupez-la donc en 6 morceaux pour les donner aux chats (les chats de ma fille sont nourris uniquement à la viande crue, os et viscères y compris).

Découpez le corps du lapin en morceaux, pattes avant et cuisses, râble et poitrine séparés en deux. Faites dorer la viande  dans un peu de matière grasse. Si l'envie vous en prend, flambez le lapin au genièvre (un alcool blanc ch'ti).

Ajoutez les oignons hachés, la carotte en rondelles et les gousses d'ail écrasées. Quand les légumes ont bien sué, arrosez de la bière.

Plongez herbes, épices et speculoos dans la bière, couvrez et laissez mijoter une petite heure.

Salez, poivrez en fin de cuisson et servez avec des endives braisées.

        Ciorane