Attention, il ne s'agit pas d'un pudding traditionnel où on écrase cette pauvre brioche dans le lait pour la transformer en une bouillie infâme. Non, non, je vous propose de la cuisine de restes, certes, mais voluptueuse.

Les tranches de brioche imbibées de lait et d'oeuf battu gonflent au four comme un soufflé, devenant délicieusement fondantes en bouche. Et comme il ne faut pas lésiner sur les plaisirs, un caramel au beurre salé fait maison nappe le tout en donnant une croûte plus ou moins croquante par endroits.

Sachez-le, qu'on se nomme Annie ou non, lorsque le caramel au beurre salé coule dans notre gorge, on est au paradis !

pudding-brioche-et-caramel-beurre-sale

Attention n°2, la quantité de liquide est prévue pour une brioche totalement rassise. Perso, je l'ai fait sécher plusieurs fois au four après une cuisson (c'était une période où gratins et gâteaux ont été nombreux).

Si votre brioche n'est pas tout à fait sèche, je vous conseille d'en couper des tranches pas trop fines et de les tremper une par une dans le mélange lait-oeuf pour qu'elles s'imbibent sans être détrempées. Sinon, la pauvre brioche deviendra cet affreux truc gluant qu'est trop souvent le pudding.

pudding-brioche-caramel-beurre-sale

En fait, ma brioche était bien spéciale : un gros corps central et deux boules en haut et en bas, censé représenter l'enfant Jésus avec plein de sucre perlé dedans et dessus. On l'appelle Coquille ou Cougnou dans le Nord de la France, en Belgique et par là. En tous cas dans la métropole lilloise, les écoles les distribuent encore, comme dans mon enfance, au moment de la Saint-Nicolas ou avant les vacances de Noël.

Ma fille travaille dans un hôpital de la banlieue de Lille et elle en a eu une. Une grosse. Et une partie a donc terminé sa vie dans ma cuisine.

brioche-rassise

Pour le pudding proprement dit :

300 g de brioche rassise - 3 oeufs - 35 cl de lait - 1 noix de beurre

Pour le caramel au beurre salé maison :

100 g de sucre - 20 cl de crème liquide - 60 g de beurre salé

Prenez plutôt de la crème entière pour encore plus de crémeux. Si comme moi, vous n'avez pas de beurre salé au réfrigérateur, un beurre doux fera l'affaire. Il suffira de rajouter une demi-cuillère à café de fleur de sel (ou de sel fin) en fin de cuisson du caramel.

Beurrez un grand plat à gratin.

Coupez la brioche en tranches ou demi-tranches,  pas trop fines. Placez-les dans le plat à gratin en deux couches :

brioche-rassise-

Battez les oeufs avec le lait et versez sur la brioche :

pudding-brioche

Au bout de 10 mn, retournez les tranches pour que toutes s'imbibent de la même manière.

Durant ce trempage de brioche, préparez le caramel au beurre salé :

Dans une casserole, mettez le sucre et quelques gouttes d'eau, juste pour le mouiller un peu. Laissez chauffer à feu moyen. Ne le mélangez surtout pas à la cuillère, sinon la cristallisation guette. A la rigueur, vous pouvez secouer un peu la casserole.

Versez la crème liquide dans un verre. Préparez un grand couvercle. Coupez le beurre en petits dés.

Quand le caramel a atteint une belle couleur brune, retirez la casserole du feu, versez la crème d'un coup (et c'est plus rapide si elle est dans un verre plutôt que dans son emballage au goulot riquiqui) en vous protégeant, si besoin est, du couvercle en guise de bouclier anti-projection.

Remettez la casserole sur le feu, moyen, et mélangez vigoureusement à la cuillère de bois jusqu'à obtenir un caramel crémeux homogène.

Arrêtez le feu et incorporez le beurre en mélangeant. Ajoutez à la fin la fleur de sel si votre beurre n'était pas salé.

Quand la brioche a absorbé tout le lait, arrosez-la du caramel au beurre salé chaud :

pudding-brioche-caramel

 Enfournez à 200°C pour 25 mn environ.

Ce pudding est meilleur à la sortie du four (enfin, après quelques instants pour ne pas vous brûler totalement la bouche avec le caramel bouillant...). Mais froid, il se déguste tout aussi bien.

Moins caramélisé mais avec des viennoiseries plutôt que de la brioche, j'ai aussi en réserve un autre pudding orgasmique :

Source: Externe

Ciorane