Euh, plutôt 10 ans et 3 jours à cause de la procrastination, vous savez, cette manie de remettre toujours à après-demain ce qui a déjà été remis à demain.

En tous cas, la Cuisine de Quat'sous est la preuve qu'on peut procrastiner à tout va et tenir un blog durant plus de 10 ans. Bien sûr, je n'ai guère suivi les conseils des pros du blogging, aucune ligne éditoriale ici, mais bon, j'ai réussi à écrire 2631 billets dont 2150 recettes, à peu près, je n'en reviens pas !

Combien de livres de cuisine aurais-je pu remplir avec ces 2150 recettes ? Non, je préfère de loin partager, au jour le jour, mes inspirations sur un blog en espérant transmettre ainsi le plaisir de cuisiner... et de se régaler.

Ce que je retiens de ces 10 ans ? L'odeur qui imprègne la maison après 112 recettes avec du Maroilles.

Maroilles-4

Maroilles-3 

Maroilles-2

J'ai aussi un chouette souvenir de recettes rigolotes comme ce ragoût de gastéropodes, les petits poissons rouges ou un voyage au Congo-Kin. Je remarque d'ailleurs que ces recettes commencent à dater, on s'amusait plus jadis sur ce blog...

A fil des ans, j’ai quitté parfois ma cuisine. Pour le Silent Sunday par exemple où je photographie dans la semaine autre chose que mon assiette. Et puis, le Tableau Miam du mercredi parce que je trouve incongru de chercher des traces de nourriture dans des musées ou des expos.

Quelques regrets ternissent un peu cet anniversaire. Comme ce tas de cartons dans l’ancienne chambre de mon fils où dorment de dizaines et des dizaines de vieux grimoires, des livres de cuisine d’antan que je devrais vous montrer, pauvres victimes de ma procrastination !

Et puis, il y a le rendez-vous de La Cuisine des Restes qui n’a jamais su fédérer.

cuisine-restes

Les 20 de chaque mois, je partage les idées anti-gaspillage alimentaire qu’on m’envoie et les participantes se comptent sur les doigts d’une seule main. Elles ont bien du mérite car, sans elles, cette rubrique aurait valsé à la poubelle depuis longtemps. Enfin, on ne peut pas bloguer durant 10 ans sans quelques ratés, surtout une flemmarde comme moi.

L’important est que La Cuisine de Quat’sous ait su trouver son public. Des lectrices intéressées par mes élucubrations culinaires et qui se sont abonnées au blog ou à la page Facebook. Et tout plein de gens envoyés par Mister Google, perplexes devant leur pack-choï ou effrayés du sang jaillissant de leur doigt (attention aux couteaux trop aiguisés et aux mandolines !).

J’ai bien de la chance car ce public n'est absolument pas envahissant. Mettons à part les photos du Silent Sunday. Eh bien, sur les autres billets du blog, un seul visiteur sur mille laisse un commentaire. Vous voyez : les gens viennent, reviennent parfois mais respectent la tranquillité des lieux.

Toutefois, je suis bien contente aussi de lire les avis des quelques-unes qui commentent régulièrement. Elles se comptent sur les doigts des deux mains, sans doute pour correspondre aux 10 ans du blog.

Pour terminer ce billet d'anniversaire :

Merci

à toutes les lectrices (et lecteurs) fidèles

Merci

à vous qui passez 1 ou 100 fois

Merci

à vous qui essayez les recettes du blog

Merci

aux bavardes, aux silencieux

Merci

à vous qui lisez ces mots

Sans vous, ce blog n'aurait pas de sens. Merci, et surtout, bonne cuisine !

Ciorane