Déjà, je n'aime pas trop les poupées anciennes, elles ont souvent un air effrayant. Les marionnettes, c'est encore pire ! Imaginées pour s'animer, elles peuvent être plus facilement possédées par un esprit malfaisant. Brrr !

Heureusement, mon cher et tendre fort m'a accompagnée à cette exposition. Et ce fut formidable. Certes, il s'agissait de marionnettes mais celles des théâtres de marionnettes ouvriers qui existaient à Lille et les villes alentour à la fin du 19ème siècle, début 20ème. L'exposition ne présente donc pas des jouets mais un art populaire, une peinture sociale

Le visiteur découvre d'abord un aperçu de la vie dans et autour des usines textiles du Nord avec, notamment, les migrants belges.

Les villes de Lille et Roubaix comptaient plusieurs dizaines de ces théâtres de marionnettes abrités dans des caves ou des estaminets (cafés de ch'Nord) et gérés  par des ouvriers pour divertir les autres ouvriers pendant leurs courts, très courts moments de loisirs.

Sont exposés des livrets de travailleurs et des courriers adressés au maire demandant un permis d'ouvrir un théâtre : "Je prends la respectueuse liberté...". On comprend alors que ces hommes étaient parfois trop malades pour travailler encore à l'usine et cherchaient ainsi un moyen de subvenir aux besoins de leur famille.

D'ailleurs cette activité théâtrale était souvent l'oeuvre de la famille toute entière car tout le spectacle était fait maison, des textes aux décors, en passant par la fabrication des marionnettes en bois, toutes uniques, avec costumes et accessoires.

Théâtre de Louis De Budt
Reconstitution scénique "Roland à Roncevaux"

Marionnettes-1
Théâtre de Louis Richard

Reconstitution scénique "Les Trois Mousquetaires"

Marionnettes-2
Rideau de scène du Théâtre de Louis De Budt

Marionnettes-3

Plus de 70 marionnettes sont présentées, tirées de pièces comiques, de cape et d'épée, d'épisodes de l'Histoire de France, autant de sujets destinés à amuser ou instruire les spectateurs.

Marionnettes-4

Marionnettes-5

Marionnettes-6

Les affiches aussi ont le charme du travail d'amateur, des gouaches sur papier à la fois romantiques et dépaysantes pour des citadins qui ne devaient guère voyager :

Marionnettes-7

Marionnettes-8

Marionnettes-9

Pour illustrer l'histoire de la région, les personnages de la pièce "Jeanne de Flandre", la comtesse qui justement donne son nom à  l'Hospice Comtesse où a lieu cette exposition :

Marionnettes-10

Après les marionnettes en pied, on peut voir une multitude de têtes, de costumes hyper travaillés, d'accessoires, sans oublier la reconstitution d'un atelier de sculpture :

Marionnettes-11

Au bout de l'exposition, une petite scène permet aux grands comme aux petits de manipuler quelques marionnettes à tringle. Et c'est là qu'on se rend compte que la tâche n'est pas des plus évidentes.

Je termine par ces quelques marionnettes perchées, plus ou moins modernes, où on peut reconnaître un ancien et bien connu maire de Lille :

Marionnettes-12

"Héros de fil et de bois" à l'Hospice comtesse de Lille jusqu'au dimanche 15 avril 2018.

            Ciorane