Comme nous sommes en Semaine sainte (la semaine précédant Pâques, pour les chrétiens), je voulais vous montrer ce tableau photographié au Musée des Beaux-Arts de Lille :

La Cène
(3ème quart du XVIe siècle)

attribué à Albert Jacobszoon

Cene

Et là, je tombe sur un os. Oui, c'est la première fois que je demande à mister Google des renseignements sur un peintre et qu'il me laisse sans même un mot sur lui.

Déjà qu'on n'est pas sûr qu'il ait bien peint cette Cène, tout ce que je peux vous dire sur Albert  Jacobszoon est cette ligne du cartel : "Activité attestée à Kampen entre 1552 et 1573". Léger, léger...

Et les interrogations ne s'arrêtent pas là car, toujours d'après le cartel du tableau, "Un mystère demeure : nous ignorons quel est l'aliment coupé en tranches, disposé dans un plat à tremper dans du vinaigre au centre de l'oeuvre." Perso, je me demande même comment ils ont su que c'était du vinaigre et non du vin, par exemple.

Cene-detail

Pour ma part, je pencherais pour des feuilles d'endive. Sauf que l'endive a été inventée en Belgique au 19ème siècle, soit bien après la peinture de cette cène énigmatique. Mon cher et tendre pensait à des feuilles d'artichaut mais je leur trouve une forme plus trapue que dans ce plat.

Bref, les mystères de la religion s'étendent aussi aux oeuvres qui en causent...

     Ciorane