Nous sommes le 20 du mois, le rendez-vous de ...

cuisine-restes

 - Liochka, de Made in Liochka, utilise des blancs d'oeufs pour réaliser des...

Meringues au Nutella

meringues

   - Giovinetta, de Ma Perlinpinpinbox, transforme un reste de potimarron en...

Gaufres de potimarron  

Source: Externe

Dans le même billet, Giovinatta raconte aussi le recyclage de quelques saucisses de Francfort.

   - Irisa, de Cuisine et Couleurs, recycle le reste de lait de cuisson du haddock en...

Risotto au "lait de haddock"

Source: Externe

Pour terminer ce récap', la recette de restes mensuelle de Sandrine :

Les basboussas chapelure / café / noisette

basboussa cafe noisettes

"Après un premier essai de basboussa, j'ai eu envie de tester un goût "occidental": l'association café-noisette.
On sait tous que le café noisette est tout à fait occidental, il suffit de regarder les ingrédients: café (Afrique ou Amérique du Sud) et noisette (de Turquie, c'est écrit sur mon paquet. La Turquie est le plus gros producteur mondial de noisettes).

Cette recette m'a permis d'utiliser du vieux pain (en chapelure), et du café soluble périmé (personne n'en veut car c'est pas bon)

Ingrédients : (verre de 25cl) 1/2 verre de chapelure, 1/2 verre de noisettes pilées, 1 verre de semoule fine, levure chimique, 2 doses de café soluble, 100g de beurre, 3 oeufs, 1 verre de lait. Pour le sirop: 1 verre d'eau, 1/2 verre de sucre.

Moule : comme il faudra couper dans le moule, mieux vaut ne pas utiliser de silicone.

Préparation : Mélanger lait et café soluble à l'avance, dans un saladier, pour que le café fonde. Mélanger dans un autre saladier chapelure, semoule, noisette, levure. Y ajouter le beurre fondu, mélanger. Dans le lait au café, mélanger les oeufs battus. Verser le mélange lait-oeuf dans le mélange à la chapelure. On obtient une panade assez sèche. Versez dans un plat et cuire au four à 150° 30 minutes.
Préparer un sirop en cuisant l'eau et le sucre.
Au sortir du four, entaillez le gâteau en carrés, en le laissant dans le moule. Versez le sirop sur le gâteau chaud, tant que le gâteau en absorbe. Laissez refroidir avant de servir en portions.

Pour la dégustation, le moule à gâteau de mon arrière grand-mère, les tasses en porcelaine de ma grand-mère. Et un hommage aux femmes de ma famille, qui ont traversé des périodes de disette. Elles m'ont inculqué le respect de la nourriture : on ne jette pas. Par contre elles n'ont visiblement pas réussi à m'inculquer le goût du repassage..."    Sandrine

Merci aux participantes d'avril et rendez-vous le 20 mai pour d'autres idées anti-gaspillage alimentaire. Peut-être les vôtres ?    
      
   Ciorane