Stanislas, roi de Pologne et duc de Lorraine, a marqué la ville de Nancy et sa région par son goût en architecture (la mondialement célèbre place Stanislas !) mais aussi par sa gourmandise. Baba au rhum, madeleine, nombre de recettes sont attachées à son nom.

On trouve sur le Net une recette de cake Stanislas avec de la poudre d'amande et des fruits lorrains, mirabelles ou quetsches. Mais rien qui ne ressemble à ce gâteau, sans amande ni fruits, imbibé de miel et saupoudré d'écorces d'orange confite (non, vous ne les verrez pas sur la photo, je les ai zappées).


le stanislas lorrain

Ce gâteau Stanislas, manifestement oublié du 21ème siècle, se cachait dans ce vieux livre de cuisine de 1929 :

Les Belles Recettes des Provinces Françaises

livre

Confier au Net des recettes inconnues me plaît plus que tout et là, en plus, le déroulé des opérations m'intriguait. Je n'ai pas le CAP Pâtisserie, certes, mais j'ai cru comprendre qu'il existe deux méthodes classiques pour débuter une pâte à gâteau :

  1. Fouetter les jaunes d'oeufs avec le sucre
  2. Travailler le beurre mou en pommade avec le sucre

Avant d'y ajouter la farine et le reste des ingrédients.

La personne qui a inventé ce Stanislas était pour la simplification des tâches : allez, hop, on ne se fatigue pas, on mélange tout d'un coup : jaunes d'oeuf, sucre, farine, beurre et levure avant de terminer par les blancs en neige :

Le Recette du Stanislas

Recette

Recette 2
Franchement, j'étais sceptique sur le résultat et j'imaginais obtenir un gâteau ressemblant plutôt à une galette bretonne. Mais non, le gâteau Stanislas est bien moelleux. Évidemment, il aurait été plus joli avec les écorces d'orange confites sur le dessus !

le stanislas
Voici donc la recette avec, comme d'habitude chez moi, une dose sacrément allégée de sucre par rapport à 1929. J'ai aussi pris le parti de mélanger la levure avec la farine pour qu'elle soit mieux répartie dans la pâte.

Enfin, le temps de cuisson est réduit, peut-être parce que mon moule était trop grand ou que mon four électrique est plus efficace que le four à bois ou à charbon de 1929.

Le Stanislas :

125 g de farine - 60 g de sucre - 125 g de beurre mou - 3 oeufs - 2 cc de levure chimique - 100 g de miel - écorces d'orange confites

Préchauffez le four à 180°C.

Dans un saladier - ou dans le bol d'un robot pâtissier - réunissez la farine, la levure, le sucre, le beurre mou, 2 jaunes d'oeuf et un oeuf entier. Mélangez le tout rapidement sans trop travailler la pâte.

Battez les deux blancs restant en neige ferme. Ajoutez-en une grosse cuillerée dans la pâte à gâteau afin de la détendre. Incorporez le reste délicatement.

Versez la pâte dans un moule à manqué et enfournez à 180°C pour 30 mn de cuisson.

Démoulez le Stanislas sur un plat.

Faites fondre le miel à feu doux. Piquetez le gâteau de 1000 trous (ou presque...) avec la pointe d'un couteau de cuisine.

Versez le miel liquéfié sur le Stanislas pour bien l'imbiber. Décorez avec les écorces d'orange confites, en dés ou en lanières comme il vous plaît.

~~~~~~~~

Cette recette participe au partage #nosrégionsontdugoût organisé par la Nonna de L'Alchimie des mets. La région visitée en octobre est, vous l'aurez compris, la Lorraine :

Lorraine

France

Ciorane