Il y a deux semaines, nous revenions de vacances par les routes campagnardes. La meilleure manière de découvrir la France tout en évitant Paris et ses embouteillages. D'ailleurs ce samedi était classé noir par Bison Futé mais nous n'avons eu que trois ralentissements, derrière un tracteur ou une moissonneuse-batteuse.

En outre, ces chemins bucoliques nous permettent, en arrivant dans notre département du Nord, de faire un arrêt à une friterie, l'occasion de reprendre contact avec la culture ch'ti.

Ah, ces jolis bâtonnets de pommes de terre, délicieusement moelleux à l'intérieur, tout croustillants à l'extérieur, un retour au pays des plus réconfortants afin d'avaler guillerets les derniers kilomètres.

Notre coeur étant plus grand que notre ventre, nous avons fini par caler devant nos grandes frites. Mais pas de gachis, le tout fut bien réemballé dans le papier à frites puis dans un plastique afin d'éviter les odeurs de graillon dans la voiture.

Nos Restes de Frites

restes de frites

Certes, ces pauvres frites photographiées le lendemain après leur séjour au réfrigérateur ont un air bien triste, toutes flasques, pâlichonnes, pas franchement appétissantes.

Alors qu'en faire pour leur redonner meilleure allure ? En enrichir une omelette, c'est bien classique. Dans un gratin où la pomme de terre reste molle, c'est un peu triste.

Alors, j'ai opté pour la facilité : faire sauter les frites à la poêle afin qu'elles retrouvent leur croustillant et les accompagner d'une sauce tomate maison cuisinée sans une once de gras pour masquer le goût de réchauffé sans alourdir la facture calorique.

En plus, l'idée d'associer des frites gorgées d'huile à une sauce "de régime" sans lipide aucun, ça me fait bien rire...

Reste de Frites en Sauce Tomate Légère

restes de frites en sauce tomate

Sauce Tomate Maison de Régime :

- quelques tomates ou de la pulpe de tomate en boîte (selon la saison et/ou selon la disponibilité)

- de l'échalote et de l'ail

- des herbes du jardin ou du congélo (selon la saison et/ou selon la disponibilité)

Epluchez et hachez échalote et ail. Comme on désire une sauce tomate sans huile, sans gras, faites-les cuire à feu moyen dans un fond d'eau, 5 mm environ.

Surveillez pour que toute l'eau soit évaporée quand ces aromates deviennent fondants. 

Retirez la peau et les pépins des tomates puis hachez la pulpe si elles sont fraîches. Ou ouvrez la boîte de conserve.

Ajoutez la pulpe de tomate à l'échalote et à l'ail avec les herbes hachées. Laissez cuire à découvert une vingtaine de minutes pour que la sauce épaississe.

Vous obtenez alors une sauce tomate goûteuse et parfumée sans aucun ajout de gras.

Réchauffage des frites :

A la poêle, à feu assez vif, sans matière grasse bien sûr. Remuez très régulièrement pour que les frites dorent sans brûler. Egouttez-les sur un papier essuie-tout et servez-les de suite avec la sauce tomate parsemée de persil ou de basilic.

Ces frites seront encore meilleures dans une assiette made in Nord comme celle-ci, de la faïencerie Moulin des Loups d'Orchies, arrivée dans ma cuisine grâce à une Belge qui l'a trouvée sur une pile de vaisselle abandonnée près d'un container pour verre. 

En Belgique comme en pays ch'ti, on partage l'amour des frites, de la récupération et du recyclage en cuisine !

   Ciorane