Jeudi dernier, nous dinions dans un restaurant grec et la patronne nous a offert en fin de repas quelques biscuits secs torsadés au léger parfum d'épice. Une tradition pour la Pâques orthodoxe, nous a-t-elle raconté, comme le pain brioché et les oeufs colorés en rouge.

Comme aujourd'hui, c'est Pâques, j'ai décidé de cuisiner moi-même ces biscuits (oui, les orthodoxes et les catholiques ne sont pas d'accord sur la date de la résurrection du Christ, la faute au pape Grégoire XIII et son calendrier...).

Quelques recherches sur le Net : on les nomme Koulourakia en Grèce, ils existent avec des formes diverses (tresse, spirale, fer à cheval, 8, etc), des parfums divers (orange, citron, vanille, cannelle, clou de girofle, sésame, etc) et des recettes non moins variées.

Comme d'habitude, je n'en ai fait qu'à ma tête : j'ai bricolé une recette en suivant les grandes bases et m'en écartant tout autant, j'ai choisi une forme torsadée puisque c'est ceux que j'avais goûtés, et pour le parfum, j'ai opté pour l'association du citron frais et du sésame à la saveur chaude. L'avantage du sésame étant de rendre facultatif la dorure des biscuits au jaune d'oeuf !

Je vous présente donc ma recette de Koulourakia au citron et sésame, pas très orthodoxe mais bon, venant d'une mécréante, on ne pouvait guère s'attendre à mieux.

Koulourakia

100 g de beurre mou - 100 g de sucre - 1 oeuf - 1 gros citron bio - 7 cl de lait - 400 g de farine (environ) - 1/2 paquet de levure - 50 g de graines de sésame doré (environ)

Râpez le zeste du citron avec une râpe fine. Mélangez-le avec la farine et la levure.

Pressez le citron pour obtenir 3 cl de jus.

Sortez le robot, ou les muscles, et travaillez longuement le beurre mou et le sucre en pommade. Ajoutez l'oeuf. puis le jus de citron et le lait.

Incorporez peu à peu la farine levurée et citronnée. Travaillez la pâte jusqu'à obtenir une boule compacte qui se détache des parois (il faudra peut-être adapter la quantité de farine...) :

20220423_133512

La plupart des recettes de Koulourakia préconise à ce stade de laisser la pâte reposer une heure ou deux. Je reste sceptique -encore- puisqu'une préparation contenant de la levure chimique doit être mise au plus tôt au four, son action levante débutant de suite, surtout avec l'acidité du citron.

Aussi bien, ma pâte telle que je l'ai préparée se travaille très facilement, sans coller aux mains.

Alors, préchauffez le four à 180°C, sortez le double-décimètre, étalez les graines de sésame dans une assiette et prélevez des boules de pâte de 40g.

Entre les deux mains, roulez-les en boudins de 20 cm de longeur. Peu importe si les boudins ne sont pas tout à fait réguliers, c'est de la pâtisserie artisanale.

Pliez le boudin en deux et torsadez deux fois les deux branches. Roulez le biscuit dans les graines de sésame et déposez- le sur la plaque du four protégée d'un papier cuisson. Veillez à bien séparer les biscuits car ils vont gonfler à la cuisson.

Koulourakia crus

Perso, j'ai ainsi préparé 9 Koulourakia et j'en fus fort aise au vu de la symbolique du chiffre. Selon Saint Marc, le Christ est mort à la neuvième heure du jour. On a aussi les neuf cercles de l'Enfer. Même les 180°C du four, c'est  9 X 20°C, 9 fois la température de ma cuisine au soleil !

Enfournez sans attendre les biscuits à 180°C pour une vingtaine de minutes pour qu'ils restent blonds, sans trop dorer.

A la sortie du four, faites refroidir les Koulourakia sur une grille avant de les conserver dans une boîte en métal.

Ciorane