Vous me direz qu'une statue n'est pas un tableau. Si, si c'est un tableau en 3D, même si ce terme n'existait pas au Moyen-Age.

En tous cas, je tenais absolument à partager cette découverte allemande car je suis tombée en pâmoison devant cette Vierge d'un ravissement exquis (ravissement pris dans tous les sens du terme, d'ailleurs):

Vierge Couronnée à l'Enfant

Artiste inconnu - 1420

Vierge couronnee

Musée Suermondt-Ludwig à Aachen (Aix-la-Chapelle)

Certes, l'Enfant-Jésus a un air plutôt niais mais sa mère est d'une beauté divine. Cette toute jeune femme ignore encore les tourments que va lui apporter son fils. Son visage n'est que douceur et innocence, contrastant avec la complexité des plis de sa robe et ses boucles de cheveux.

Vierge couronnee detail 1

Perso, je n'avais jamais vu de Vierge à la poire. D'habitude, elle tient une pomme, une grenade, des fruits rouges ou du raisin. 

D'après le grand Internet qui sait tout, la poire peut être considérée comme un fruit défendu telle la pomme. Ou la bonté, la douceur, la vertu, attributs de la Vierge.

Vierge couronnee detail 2

Cette fragile statue de bois m'émeut aussi par son grand âge. Sculptée à Salzbourg en 1420, elle a survécu à toutes les vissicitudes de la région, 600 ans de désastres, de guerres, de destructions.

J'ai donc une infinie reconnaissance envers cet artiste inconnu qui a fait naître un peu de beauté dans ce monde de fous et pour tous ceux qui ont pris soin de cette Vierge au long des siècles pour qu'elle nous parvienne aujourd'hui. Parce que c'est ce type d'oeuvres et leur histoire qui me fait garder foi en l'humanité.

Ciorane