Discussion de couple, il y a quelques semaines :

- Oh regarde, ma chérie, un petit restaurant sympa ! Au menu, il y a du jambon de pays en entrée suivi d'un poulet basquaise.

- Ah non, pas question ! Je ne suis pas en vacances en Franche-Comté pour manger du poulet basquaise. Il y a suffisamment de saucisses dans la région pour préparer un truc vite fait. Je préfère de loin cuisiner un peu que de manger un poulet basquaise au pays du Comté !

Ce que Femme veut, Dieu le veut et nous voilà donc partis faire quelques courses :

- Des diots du Jura fumées au bois de sapin et d'épicéa. Je connaissais les diots de Savoie qu'on trouve facilement dans le Nord, ces saucisses du Jura ont l'air d'être plus confidentielles. En tous cas, je les ai trouvées particulièrement parfumées et vraiment pas grasses, la photo de mon assiette en est la preuve puisqu'elles ont cuit dans les légumes sans les rendre grassouillons.

- Des poivrons. De quelle couleur ? Jaune, pardi, la couleur du Comté.

- Une boîte de pulpe de tomate car la cuisine de vacances, c'est du rapide. Je n'allais pas commencer à peler des tomates, voyons.

- des pommes de terre Terre de Saône, cultivées en Bourgogne Franche-Comté. C'est une fille de ch'Nord qui vous le dit : elles sont délicieuses avec leur chair fondante et goûteuse.

- de la cancoillotte. On la trouve aussi à Lille mais uniquement nature ou à l'ail. Ici, le supermarché en propose un rayon entier avec une multitude de parfums. J'ai choisi une cancoillotte toute douce au vin jaune.

Et me voilà en cuisine !

Je fais revenir un oignon haché dans un peu d'huile d'olive. J'ajoute les poivrons coupés en lanières et, au bout de 5 mn, la pulpe de tomate avec quelques gousses d'ail en morceaux. N'ayant rien contre le Pays Basque, j'aurais bien saupoudré mon plat de piment d'Espelette mais les placards de vacances sont moins riches que ma cuisine habituelle.

Je plonge les diots dans les légumes pour 20 mn de cuisson à couvert. En parallèle, je fais cuire les pommes de terre à l'eau.

Au moment de servir, une cuillerée, ou plus si affinité, de cancoillotte sur les diots et voici, au soleil de la fin du jour...

Mon Poulet Basquaise à la Franc-Comtoise

Mon Poulet Basquaise

Verdict de dégustation :

Perso, je ne peux pas comparer ma recette avec le traditionnel poulet basquaise car, du plus loin qu'il m'en souvienne, je n'en ai jamais mangé.

J'ai donc demandé l'avis de ma moitié qui m'a répondu : "C'est très bon mais ce n'est pas du tout du poulet basquaise."

Pfff, homme de peu de foi...

Ciorane