Ce n'est pas une visite guidée du cimetière de l'Est à Lille que je vous propose aujourd'hui, juste une traversée en diagonale, de l'entrée principale rue du Ballon à la sortie rue de la Madeleine. Voici donc les quelques photos que j'ai prises samedi dernier au hasard, au feeling.

cimetiere_1
Et dire que certains trouvent les cimetières macabres...

Si ce cimetière paysager est si beau, c'est qu'il a été créé en 1779 sur un ancien parc déjà boisé. 39000 concessions sur 22 hectares, il faudrait plusieurs jours pour en faire le tour !

cimetiere_2

Par ce superbe mois d'avril, la promenade est agréable au milieu de ces arbres nombreux et variés. Cependant, nous n'avons vu personne en ce début d'après-midi à part un homme dans le lointain et un gros lapin qui zigzaguait entre les tombes. Il était mieux portant d'ailleurs que le lapin de Ghyvelde qui vivait pourtant à la campagne, dans un Espace Naturel protégé.

cimetiere_3

Cette croix me rappelle un peu les calvaires des enclos paroissiaux de Bretagne :

cimetiere_4

Même si les petits villages bretons n'ont pas ce genre d'arrière-plan !

cimetiere_5

Une autre croix du même style :

cimetiere_6

Fille de la ville et amatrice d'Art Nouveau, j'aime quand la pierre prend ainsi les formes du végétal :

cimetiere_7

Une tombe empreinte de fierté masculine, je trouve :

cimetiere_8

 Avec le temps, tout passe, tout casse :

cimetiere_9

Le cimetière de l'Est comporte des chapelles funéraires par dizaines :

cimetiere_10

Parfois, derrière les portes rouillées, les branchages ont remplacé les vitraux :

cimetiere_12

Certains morts se sont manifestement lassés d'être enfermés :

cimetiere_13

A moins que ce soit pour rejoindre ceux d'en face ?

cimetiere_14

Une porte ouverte...

cimetiere_15

... sur un prie-Dieu usé par de trop longues prières sans doute :

cimetiere_16

Une chapelle funéraire aux jolis vitraux fleuris :

cimetiere_17

Un peu ébréchés hélas !

cimetiere_18

cimetiere_19

Au dessus du Christ : O Crux Ave Spes Unica. En français : Je te salue, ô Croix, unique espérance.

cimetiere_20

Encore les ravages du temps et de l'oubli :

cimetiere_21

cimetiere_22

Une autre chapelle délabrée :

cimetiere_23

jj

cimetiere_24

Puis des tombes bien au calme sous leur grand marronnier. Regardez, en bas, à droite :

cimetiere_25

Eh oui, c'est la vie qui renaît au delà de la mort :

cimetiere_26

Avant de sortir du cimetière, une dernière chapelle funéraire, sanglée pour ne pas s'effondrer :

cimetiere_27

Sur le vitrail, le Christ s'élance vers le ciel. Il a emporté le toit de la chapelle avec lui !

cimetiere_28

Contrairement à ce que ce billet pourrait faire craindre, le cimetière de l'Est à Lille n'est pas un champ de ruines. Il n'est qu'à revoir mes premières photos.

Simplement, ce jour-là, il faisait beau, il faisait chaud, j'étais heureuse. Alors j'ai eu envie de garder le souvenir de ces tombes brisées, parfait symbole de notre peu d'importance face au temps et au monde.  Certains mettent leur unique espérance dans la Croix. Pour ma part, je crois que le seul espoir réside dans le néant. Notre existence est si éphémère, c'est pour cela que j'aime tant la vie.

C'est un peu confus ce que je vous raconte là, j'en ai conscience. Hélas, n'est pas Cioran qui veut...