Les instagrammeurs pensent sans doute qu'ils ont inventé le "flag lay", le "à plat", cette tendance qui consiste à photographier par au-dessus des objets mis en scène. Eh bien, voici donc un tableau peint en 1952, une vue d'en haut sans aucun relief :

Les oeufs et la serviette

Francis Harburger

oeufs-serviettes

Francis Harburger (1905-1998) n'est pas un peintre qui a déchaîné les foules, il n'a même pas de page Wikipedia à son nom, le pauvre. J'ai tout de même pu trouver qu'il a peint toute une série de natures mortes dans ce style.

On pourrait croire qu'il ne savait pas peindre mais non, il a aussi plein de toiles classiques de paysages et de gens qui prouvent le contraire. Cet effet un peu primaire est tout à fait voulu afin de rendre hommage à la poésie des objets du quotidien. D'ailleurs, cette technique de simplification s'étend au support, un isorel tout bête collé sur un châssis de bois brut :

oeufs-serviettes-bords

Rendre appétissant ces oeufs n'était donc pas le but de Francis Harburger. Ils existent, c'est tout. Et c'est déjà beaucoup puisqu'ils pourront ainsi nous nourrir.

oeufs

Le pain, par contre, me semble plus alléchant. Il faut dire que j'adore cette couleur roux écureuil !

pain

Si vous voulez découvrir l'oeuvre de Francis Harburger, je vous conseille ce site.

     Ciorane