Vous n'aimez pas la compote de pommes chaude en accompagnement de viande ou d'un plat salé ? Moi non plus. Mais avec cette manière de la préparer, vous risquez de changer d'avis. Ce fut mon cas.

Compote chaude de pommes et oignons

compote_pomme_oignon

Tiens, cette compote est une bonne occasion pour montrer la genèse d'une recette. Par manque de jugeotte, j'ai donc sorti ce matin du congélateur une boîte plastique croyant qu'elle contenait de la purée de céleri-rave. Accompagnement parfait pour ma viande du midi. A moitié dégelée, je me suis rendue compte que c'était de la compote de pomme. L'horreur !

Oui, car j'ai un lourd passif avec ce produit servi chaud. Il me rappelle trop la cantine du collège (qu'à l'époque, on appelait CES), cette boue verdâtre à moitié liquide, sucraillée à mort, qu'ils servaient avec du boudin noir desséché ou une côte de porc exsangue. 35 ans après, j'en frémis encore.

Alors, que faire ? Eh bien, s'adapter. Heureusement il s'agissait d'une compote maison avec plusieurs types de pommes, des morceaux et pas de sucre. Pour lui donner plus de consistance, j'ai opté pour les oignons.

J'ai commencé à faire revenir à feu doux et à couvert des oignons en dés, presque le même volume que de compote. Une fois bien fondants, j'ai ajouté les pommes pour les réchauffer (si vous partez des pommes crues, ce sera plus pratique de tout cuire en même temps mais meilleur en choisissant deux casseroles pour mieux contrôler la cuisson, différente selon le produit). Pour la consistance en bouche, c'est donc parfait. L'oignon apporte de la texture à la compote et évite l'aspect purée pour bébé.

Afin de marier ces deux goûts de légume et fruit, il nous faut du piquant. Pas de piment qui envahirait tout le plat, non, prenons plutôt des petits dés de gingembre frais. La compote fondante, légèrement sucrée, s'épanouit en bouche et, tout à coup, on croque un morceau de gingembre qui réveille toute cette douceur. Un peu comme le martinet dans un lit, quoi ! (euh, là, je m'avance peut-être...)

Pour renforcer la note exotique du gingembre, rien de tel qu'une épice indienne, des graines de cardamone. Pilons-les au mortier afin d'éviter les petits grains désagréables qui se coincent entre les dents.

Et, pour terminer en beauté cette compote de pomme customisée, un nuage de poivre de Sichuan moulu, pour son parfum à la fois suave et tonique, tout en finesse. Tout compte fait, c'est délicieux la compote de pommes chaude avec un plat salé !