Ce week-end, tous les touristes mangeront leur plat de moules-frites à la Braderie de Lille. Pas moi car dimanche dernier, un ami m'a fait découvrir le mois des moules-frites Au chat qui rit à Wasquehal, dans la banlieue lilloise. 

Des moules-frites-pain à volonté, du jeudi au dimanche, midi et soir. Curry, marinière, Maroilles, roquefort ou provençale, vous avez le choix pour ces moules de pleine mer yodeihaçoué (ヨウ素 comme disent les Nippons). Savoureuses et surtout gardées bien au chaud dans leur marmite d'inox brûlant. Oui, parce qu'il y en a marre de ces plats où les dernières moules avalées sont irrémédiablement froides. C'est peut-être un détail pour vous, etc. Quant aux frites, elles sont fraîches, dorées comme je les aime, croustillantes avec un coeur fondant en bouche. Bref, je me suis régalée ... à volonté !

Maintenant que le plus important est dit, le contenu de l'assiette, passons à l'environnement. Le cadre est à la fois moderne et chaleureux, j'aime bien les briques peintes en gris et l'idée des expo éphémères d'artistes-peintres. Pour la musique d'ambiance, c'est le patron qui fait le DJ avec ses propres disques, ça nous change de la FM gnan-gnan.

Conclusion : j'espère qu'une bonne âme m'invitera encore Au Chat Qui Rit pour goûter le reste de la carte et ronronner de plaisir...

- Billet non sponsorisé -