J'adore le riz, je pourrais en manger tous les jours puisqu'on peut le préparer de mille et une manières. D'ailleurs, malgré mon âge canonique, j'en découvre encore de nouvelles comme cette recette que m'a confiée une Syrienne, Rawda (w=ou).

Le riz de Rawda la Syrienne

riz-syrien

D'après Rawda, le riz est un des aliments de base de la cuisine syrienne et cette recette est sa préférée. On peut la préparer avec n'importe quel riz blanc à condition, elle a bien insisté, qu'il ne soit pas étuvé (ce en quoi je suis tout à fait d'accord avec elle, le riz étuvé, ce n'est pas du vrai riz, na !). Il est cuit avec des pâtes très fines. En Syrie, elles sont longues et il faut les briser avant la préparation. En Europe, nous avons le vermicelle tout prêt à l'usage.

Pour une personne :

1 petit verre de riz blanc non étuvé - 1 poignée de vermicelle - 1,25 verre d'eau

Comme pour le riz à l'irannienne, le riz est mis à tremper 30 à 60 mn dans un bol d'eau. Rawda utilise de l'eau tiède, je l'ai fait à l'eau froide, pas de souci. Ensuite, il est rincé longuement dans une passoire sous le robinet puis bien égoutté.

Dans un peu d'huile, faites rissoler les vermicelles (oui, je sais, ça fait bizarre de mettre des pâtes crues dans de l'huile mais c'est comme ça). Remuez jusqu'à ce qu'ils dorent (attention, c'est très rapide !). Versez alors l'eau (en évitant les projections brûlantes, autant que faire se peut) et, quand elle bout, ajoutez le riz. Salez peu, poivrez, couvrez et laissez cuire jusqu'à absorption du liquide.

Perso, j'ai pris un riz basmati 1er prix qui cuit normalement en 10mn. Là, après ce trempage, la cuisson a duré à peine 5 mn. Les grains sont tendres et ne collent pas du tout. D'après Rawda, ce riz est un accompagnement à servir avec des légumes, de la viande ou une sauce tomate.

Bon, gustativement parlant, l'ajout des vermicelles n'ajoute rien au riz, on ne les sent pas du tout en bouche. Ceci étant, c'est amusant dans l'assiette et ça fera parler les curieux. Et puis, ce sera une recette parfaite pour Halloween en racontant que ce riz est cuit avec des pattes d'araignée confites.

Bon appétit, bien sûr !