L'occasion fait le larron. Et la promo fait la recette, rajoute la blogueuse culinaire.

En voie de péremption, j'avais trouvé dans mon hypermarché un poulet fermier bradé à 4 €, un beau poulet d'Auvergne Label Rouge. Arrivée dans ma cuisine, je me suis souvenue de la (très mauvaise) blague auvergnate d'Hortefeux alors, bien sûr, il fallait que j'accommode mon poulet d'Auvergne à la mode marocaine.

Là, m'est revenu le souvenir d'un poulet farci au couscous en cocotte saveur concocté par Irisa de Cuisine et Couleurs. Belle idée ! Je l'ai reprise à mon compte en choisissant une cuisson plus banale dans un plat à gratin, avec beaucoup plus d'épices puis de la semoule parfumée de citron confit et de pétales de rose séchés. 

poulet-farci-semoule

Pour cette recette, il vous faut :

  • Un bon, gros poulet fermier d'Auvergne
  • Une marinade : 2 cs d'huile d'olive - 1 cs de miel liquide - 1 cc de chaque épice : cumin, carvi, gingembre, curcuma, cannelle, moutarde en poudre (certes, la moutarde en poudre est plus anglo-saxonne que marocaine mais elle apporte une sympathique petite note piquante et acidulée et puis, j'ai des flacons à vider, l'occasion fait le larron, etc...)
  • Une farce : 200 g de semoule - 1 cs d'huile d'olive - 2 cs de pétales de rose séchés - 1 citron confit au sel - 3 cs d'eau de rose - 2 cs de persil plat haché

Au moins 6 h avant la cuisson, mélangez les éléments de la marinade et enduisez-en le poulet. C'est un peu dégoûtant mais mieux vaut y mettre les mains et le masser de toutes parts pour que les épices parfument bien la chair du poulet. Laissez mariner au frais.

1h30 avant le repas, préparez la semoule. Je tiens la méthode de ma soeur qui la tenait d'une Tunisienne, c'est dire qu'elle est bonne :

Dans un petit saladier (ou un grand bol), salez la semoule et mélangez-la avec l'huile. Laissez reposer 10 mn. Versez alors de l'eau bouillante jusqu'à ce qu'elle affleure à peine la semoule (ou alors, suivez les indications précises du fabricant de la semoule pour la dose d'eau. Moi, ça me fatigue de tout mesurer...). Couvrez d'un torchon propre plié en deux puis d'un couvercle ou d'une assiette. Laissez gonfler 10 mn puis égrenez la semoule avec une fourchette. Ou égrainez-la directement à la main.

A ce stade, pour servir d'accompagnement à un couscous classique, il suffit de la faire réchauffer dans une grande poêle en la remuant régulièrement à la spatule. Vous obtenez alors une semoule aérée parfaite.

Pour notre poulet farci, pas besoin de poêle. Pendant le gonflement de la semoule, vous aurez haché la peau du citron confit et le persil. Mélangez-les à la semoule égrenée avec les pétales de rose, l'eau de rose et du poivre en quantité.

Farcissez alors le poulet en tassant bien régulièrement la semoule avec le dos d'une grande cuillère. Les esprits pointilleux coudront la peau du poulet afin que la farce ne s'en échappe point. Perso, je lui ai laissé le ventre ouvert à tous vents.

Enfournez le poulet à 200°C pour le saisir. Quand il est doré à point, baissez à 180°C et comptez 1 h de cuisson en tout.

Pour vérifier la cuisson du poulet sans thermomètre à viande, il suffit de séparer un peu la cuisse de la carcasse, la jointure ne doit plus être rosée mais blanche :

poulet-farci-couscous

Avec les pattes écartées de la sorte, ma fille Yunilov trouvait que le poulet semblait suivre les indications de Véronique et Davina, tou tou you tou... (mais comment peut-elle connaître la musique de Gym Tonic puisqu'elle n'était même pas née à l'époque et que je n'ai jamais mais jamais fait d'aérobic ???)

Ainsi apprêté, le poulet est à la fois doré et parfumé. La semoule reste moelleuse avec un goût agréable de citron même si la rose n'est pas franchement détectable.

Chez moi, tout le monde aime la semoule nature mais les amateurs pourront la noyer dans une sauce tomate ou accompagner ce poulet d'une ratatouille pleine de jus.

Un grand merci à monsieur Hortefeux et à Irisa pour cette succulente inspiration !