Quand je mange des blettes, j'ai l'impression de manger un vrai légume, un légume ancien qui a gardé un léger goût terreux de son origine, c'est bon !!!!! Par contre, je préfère cuisiner séparément les côtes et les feuilles car je trouve que leurs textures ne s'accordent guère.

Alors, pour utiliser les feuilles de cette botte de blettes, voici un risotto un peu trop cuit, certes, mais avec une saveur bien typée juste relevée par des baies roses.

risotto-blettes

Mon risotto est riche en feuilles de blettes, vous pouvez bien sûr en diminuer la proportion et prendre une botte pour 4.

Pour alléger, j'ai zappé crème et beurre mais n'hésitez pas à vous lâcher.

Pour 2 personnes : les feuilles d'une botte de blettes (= 350g) - 150 g de riz à risotto - 1 l de bouillon de poule - 1 oignon - 3 gousses d'ail - 1 cs de baies roses - 1 feuille de laurier - 2 cs d'huile d'olive - parmesan et persil à volonté - vin blanc (si vous avez)

Les recettes de risotto aux blettes que Google propose préconisent de faire revenir les feuilles avec l'oignon avant d'ajouter le riz. Bof... On met donc les grains de riz dans un élément aqueux où ils ne risquent pas d'absorber l'huile, ce n'est plus du risotto !

Je vous conseille donc ma méthode :

Lavez les 350 g de feuilles de blettes (à peu près, évidemment). Essorez dans le panier à salade et ciselez.

Faites chauffer le bouillon (il y en aura sans doute un peu trop mais mieux vaut trop que pas assez, non ?).

Dans une grande poêle, faites suer l'oignon haché dans l'huile. Ajoutez ensuite le riz. Lorsque les grains deviennent translucides, mettez à feu vif et remplissez la poêle de feuilles de blettes. Il faudra bien entendu procéder en plusieurs fois car le volume des feuilles crues est important.

A l'aide de deux cuillères, brassez constamment pour que les feuilles flétrissent rapidement sans faire brûler le riz. Ajouter le reste des feuilles crues au fur et à mesure.

risotto-blette

Quand toutes les feuilles ont réduit leur volume, ajoutez l'ail haché, la feuille de laurier et une lampée de vin blanc si vous en avez. Puis mouillez à peine à hauteur de bouillon. En effet, le riz étant mélangé aux blettes, si vous ne mettez qu'une seule louche comme d'habitude dans les risottos, tous les grains ne seront pas mouillés.

Procédez ensuite comme dans la recette classique. Perso, je laisse le riz tranquille et je donne juste quelques tours de cuillères en versant le bouillon.

Dans une soucoupe, écrasez les baies roses du dos d'une cuillère. Hachez le persil.

Quand le riz est cuit, retirez la feuille de laurier. Incorporez le parmesan, le persil haché et les baies roses.

         Ciorane