On dit mon esprit matheux. Pourtant, peut-être parce que je suis femme, je pense que le plus beau chemin entre deux points est la courbe, n'en déplaise à ce cher Euclide. Les angles droits me hérissent, les arabesques m'émeuvent. Et donc, l'Art Déco m'est indifférent mais j'adore l'Art Nouveau !

J'apprécie particulièrement ses sujets de prédilection : la Femme, sous une forme aussi follement romantique qu'éthérée (une femme qui ne risque pas de tomber enceinte comme cette Marie couche-toi là de Marianne...), la Nature dans une vision totalement intellectualisée et esthétisée, idéale pour la citadine que je suis. L'Art Nouveau m'ouvre un monde de rêveries où j'aime m'évader, à l'antipode de ce quotidien si matériel, si pesant parfois.

En voici un superbe exemple architectural avec cette maison conçue en 1898 par Hector Guimard pour un riche céramiste lillois, Coilliot. Mais si, Guimard, vous connaissez ! Celui qui a fait les bouches de métro tarabiscotées à Paris. Vous voyez ?

 

lille_020

La Maison Coilliot par Hector Guimard - Rue de Fleurus - Lille

lille_002

Vue de biais, entre deux voitures :

lille_004

Evidemment, certains trouveront ce bâtiment tordu. Mais je trouve que tout le talent de l'architecte est  justement d'avoir transformé ces dissymétries en harmonie.

lille_008

Une porte de maison de fée :

lille_016

lille_025

Le balcon :

lille_031

Un détail de pierre sculptée  et, hélas, la dégradation des peintures :

lille_011

lille_038

Même les soupiraux sont travaillés en arabesques :

lille_033

 

Cette Maison Art Nouveau dépare bien sûr avec ses voisines. A droite :

lille_036

A gauche :

lille_037

Le début de la rue, vers la Place Philippe Lebon

lille_039

Et de l'autre côté :

lille_040

En face de la Maison Coillot :

lille_041

En fait, il s'agit du collège Saint-Michel :

lille_043

Un peu plus loin, un enduit jaune d'or plutôt incongru sous cette latitude :

lille_047

Une maison de coin dont j'adore la forme biscornue en triangle tronqué (mais j'aurais dû la photographier de face) :

lille_048

Enfin, prise d'une rue adjacente, l'arrière des maisons de la rue Fleurus avec cette addition typique de cagibis :

lille_064

Si vous désirez visiter l'intérieur de la Maison Coilliot, j'ai déniché une courte vidéo de l'INA :