Comme dans le nord de l'Europe ou dans la Grande-Bretagne voisine, Le haddock est souvent consommé dans le Nord de la France. Hélas, à 20€/kg environ, ce n'est pas franchement un poisson de quat'sous. Heureusement, mon hypermarché brade les aliments en voie de péremption alors, à 2€ le filet de près de 300g, l'affaire est dans le sac !

J'ai cuisiné mon haddock avec des produits du Nord, poireau et champignons de Paris (le 2ème producteur français est dans le coin). Comme la région est terre d'immigration (et que j'ai du sang italien dans les veines), je me suis permis d'y ajouter pâtes, ricotta et parmesan. Et voilà mes...

Cannelloni au haddock sur lit de poireau et champignon

cannelloni-haddock

Désolée pour cette assiette un peu confuse, la séance photo n'a duré que 4mn car ces cannelloni ne méritaient certainement pas d'être mangés tièdes. Je l'avoue, la blogueuse passe parfois après la gourmande... [Mais pas toujours : je suis justement en train d'écrire ce billet sur le temps de ma pause-déjeuner en me languissant du bento qui m'attend dans le réfrigérateur de la "Tisanerie" (comment peut-on donner ce nom à une salle ne possédant aucun moyen de chauffer quoi que ce soit ????)]

Pour garnir 6 cannelloni :

150g de haddock (sans la peau) - 125g de ricotta - 2 oeufs - 1 ou 2cs d'aneth

Il est de coutume de cuire le haddock dans du lait. Il est aussi de coutume que je ne suive pas les coutumes. Alors, pour ne pas gâcher de lait, j'ai mis mon haddock en tronçons dans une casserole d'eau froide (non salée évidemment) et je l'ai laissé frémir 5 à 10 mn suivant la grosseur.

Une fois enlevées la peau et les quelques arêtes restantes, j'en ai coupé au couteau 150g (j'aime bien les petits morceaux de poisson en bouche) ajoutés à la ricotta fouettée avec les oeufs, l'aneth, beaucoup de poivre et, bien sûr, pas de sel. Ne vous inquiétez pas, le haddock ainsi préparé est encore fort salé, certes, mais la farce des cannelloni ne le sera pas.

Pour enrichir le plat, j'ai fait revenir des champignons de Paris tranchés à feu assez chaud dans un peu de beurre. Une fois dorés, j'y ai ajouté une échalote et du poireau émincés. Avec un couvercle, la cuisson est assez rapide.

Dans le fond d'un plat à gratin, j'ai déposé un lit de ces légumes puis les cannelloni farcis. Une bonne couche de béchamel fluide recouvre le tout avec un voile de parmesan râpé (snifff, je n'avais plus de Maroilles sous le nez la main). Une petite demi-heure au four à 200°C et tout le monde à table !