En cuisine, mon inspiration suit deux grands axes parallèles, faisant le grand écart entre les pays étrangers et mon terroir, le Nord de la France. N'en déplaise à Euclide, les parallèles peuvent parfois se rencontrer, il suffit pour cela d'une simple cocotte.

Là, se réunissent en bonne compagnie un curry d'agneau indien parfumé d'un limou amani iranien avec la bière et le pain d'épices moutardé de la carbonnade flamande. Un mariage d'influences pour le meilleur et seulement le meilleur !

curry-agneau-biere

  • Je préfère l'épaule d'agneau tranchée au collier car, une fois enlevés les os et le gras, ce dernier n'est pas si économique qu'il n'y paraît. C'est comme les saucisses qui, au même prix, vous donnent dans l'assiette moins de viande que du porc pour sauté. En viande, comparer les prix au kg ne fait pas tout.
  • Pour la bière, j'ai pris une vulgaire blonde dont la légère amertume adoucit le feu du curry.
  • A défaut de limou amani, mettez un zeste de citron.
  • Le fenugrec est facultatif (perso, j'ai une grosse boîte à écouler).

Pour une petite cocotte et deux ou trois aventuriers culinaires :

500 g d'agneau - 300 g de carottes - 1 tranche de potiron - 1 oignon - 4 gousses d'ail - 2 cm de gingembre - 1 cs de fenugrec - 1 branche de sauge - 1 limou amani - 33 cl de bière - 2 tranches de pain d'épices - 1 cs de moutarde - 1 à 2 cs de curry en poudre (selon sa force)

Coupez l'agneau en gros dés que vous faites dorer dans la cocotte. Ajoutez l'oignon émincé, les gousses d'ail écrasées, le gingembre râpé (ou en lamelles). Quand l'oignon commence à devenir translucide, saupoudrez du curry. Laissez exhaler ses parfums quelques minutes avant de mouiller avec la bière.

Ajoutez alors les carottes en morceaux, le fenugrec, la sauge, le limou amani. Posez au dessus les tranches de pain d'épices tartinées de moutarde avec la moutarde en dessous :

casserole-agneau

Après 30 mn de cuisson, ajoutez le potiron en dés. Laissez mijoter 1h30 en tout.

curry-agneau-chti

Ce plat est bien équilibré entre le piquant du curry, l'amertume de la bière et du fenugrec, le sucré du pain d'épices et la touche acidulée du citron vert séché. Selon où vous emmène votre envie du jour, accompagnez ce curry ch'ti de frites, pommes de terre vapeur ou d'une bolée de riz.

Quant aux restes, j'en ai fait une bolognaise iconoclaste :

Viande et carottes sont coupées en petits morceaux puis mijotent 15 mn dans leur sauce + une boîte de pulpe de tomate et du céleri en poudre. Les pâtes quasi al dente y terminent leur cuisson pour bien s'imprégner des saveurs. Une bonne dose de persil haché là-dedans et c'est le régal assuré !

Si j'avais su que c'était si bon, je vous aurais pris une photo.