Pour des raisons éthiques, écologiques et/ou économiques, vous aimeriez manger moins de viande et la remplacer parfois par du soja texturé. Seulement les steaks de soja maison nature ou à la tomate vous plombent l'estomac. N'abandonnez pas ! Cette recette de bolognaise végétarienne aux protéines de soja est faite pour vous.

bolognaise_vegetarienne

Une sauce succulente et pas chère où personne ne soupçonnera la présence ce ce soja texturé à la consistance parfois peu engageante, il faut le reconnaître. Par contre, pour être tout à fait objectif, on dirait plutôt en bouche une bolognaise à base de restes de porc ou de poulet hachés ... sauf si vous suivez mon conseil de fin de billet.

Pour 2 personnes : 20 g de soja texturé fin - 1 carotte - 1 oignon - 6 champignons de Paris moyens - 2 gousses d'ail - 1 petite boîte de concentré de tomate - poudre de céleri (ou du frais) - herbes de Provence - persil - sauces soja et worcestershire - poivre et pas de sel.

Les protéines de soja que j'utilise se présentent sous forme de fins copeaux :

soja_texture

Réhydratez le soja texturé une vingtaine de minutes dans 1,5 volume d'eau froide additionnée de 0,5 volume de sauce soja mélangée à un peu de worcestershire sauce pour la corser.

A mon idée, ces sauces brunes donnent une couleur et un goût vaguement "viandeux" au soja texturé. Et n'ayez crainte, le goût est étouffé ensuite par la tomate. Simplement, il ne faut pas saler cette bolognaise. Ma fille préfère simplifier en utilisant seulement le concentré de tomate délayé dans de l'eau pour cette réhydratation préalable.

Le soja se repose mais vous, vous faites revenir à feu doux carotte, oignon, champignons et ail hachés. C'est aussi pour leur couleur que j'ai choisi d'ajouter des champignons de Paris. Quand les légumes ont bien sué, incorporez le concentré de tomate, les protéines de soja réhydratées, herbes, céleri en poudre et mouillez d'un peu d'eau pour obtenir une sauce pas trop épaisse. Laissez mijoter 10 mn ou plus. Poivrez et persillez avant de servir.

Et pour tout dire, cette sauce bolognaise végétarienne est moins photogénique mais encore savoureuse mélangée aux pâtes.

pates_bolognaise_vegetarienne

Arrivé là, mon billet vire de bord. Que voulez-vous, à force de bloguer au quotidien, on finit hélas par débarquer un jour ou l'autre dans MaVie.com. Mais rassurez-vous, l'histoire concerne aussi le culinaire.

Donc, ce midi-là, j'avais à peine avalé une fourchettée de ces délicieuses pâtes végé que le téléphone se met à sonner. Normalement, je ne réponds jamais quand je mange. Un repas, c'est sacré, nom de D... ! Aussi bien, si c'est urgent, ils rappelleront.

Sauf que, juste après, j'avais un rendez-vous et je craignais une annulation. J'abandonne alors à regret mon assiette et décroche. Tiens, surprise ! Une personne dont je n'avais pas de nouvelles depuis le siècle dernier (au sens propre du terme). On papote, un quart d'heure passe et quand je raccroche, plus le temps de manger. Vite, l'assiette au frigo et je me sauve.

Et le soir, quand j'ai réchauffé ces pâtes bolo végé dans une casserole à feu tout doux, j'ai découvert une sauce onctueuse à souhait. Le soja texturé avait absorbé tout le jus en acquérant un moelleux incomparable. Et franchement, c'était bien meilleur qu'une quelconque bolognaise à base de boeuf premier prix.

Je vous l'avoue : les protéines de soja, je les trouvais jusqu'alors mangeables mais guère plus. Dans cette bolognaise reposée puis réchauffée, le soja texturé devient aussi bon que bluffant. Tiens, je verrais bien cette sauce avec la note insolite d'une volée de gomasio de wakamé.