Des gâteaux ou biscuits sans oeuf, j'en ai bidouillé pas mal déjà mais toujours à base de légumes (haricots rouges, par exemple) ou, plus classiquement, avec de la compote de pomme et/ou des bananes comme ces muffins vegan au tahin. Quand j'ai découvert ces muffins au chocolat sans oeuf chez Mamapasta, j'ai été bluffée car ils ne contiennent aucun fruit et légume, que des ingrédients de la pâtisserie traditionnelle.

Je ne suis pas végétalienne, je n'ai aucune allergie grave et c'est juste pour le plaisir de l'expérience que j'ai concocté ma propre recette de muffins au chocolat sans oeuf, avec du beurre et du lait ribot. Et ça marche !

Muffins au chocolat - sans oeuf

muffin-sans-oeuf

Pour une douzaine de muffins :

200 g de farine - 40 g de poudre d'amande - 140 g de vergeoise - 50 g de cacao non sucré - 50 g de chocolat râpé - 1 cs rase de bicarbonate de sodium - 60 g de beurre - 35 cl de lait ribot (= lait fermenté ou lait lben)

Notes :

 - Le bicarbonate de sodium (qu'on trouve en paquet au rayon sel et qui remplace économiquement la levure chimique en sachets) a besoin d'acidité pour faire monter la pâte. Ici, pas besoin de vinaigre, la présence du lait fermenté suffit.
 - Comme d'habitude dans La Cuisine de Quat'sous, les becs sucrés ajouteront du sucre.

Mélangez tous les ingrédients en poudre : farine, amandes, vergeoise, cacao, chocolat râpé, bicarbonate. Faites-y un puits et incorporez d'abord le beurre fondu puis le lait ribot, rapidement sans travailler la pâte.

Remplissez les moules à muffins et enfournez à 180°C pour une trentaine de minutes.

muffins-sans-oeuf

Franchement, je n'aurais jamais pensé que des muffins sans oeuf puissent avoir cette incroyable texture moelleuse :

muffin-sans-oeuf-chocolat

En prime, les bords sont délicieusement croustillants et, dans une boîte hermétique, ces muffins se conservent bien mieux que leurs cousins aux oeufs, ils ne deviennent pas tout secs dès le lendemain.

L'expérience m'a enchantée et je ferai d'autres essais de muffins sans oeuf, sans fruits ni légumes. Enfin, un de ces jours...